Message des évêques de la Province de Poitiers aux prêtres de ces diocèses

« Prêtres et évêques, ayant été appelés par nos Églises et les évêques qui nous ont imposé les mains, nous avons aussi choisi un certain style de vie marqué par le célibat, par une forme de marginalité au regard des critères de la réussite selon le monde, par une vie de solitude et de pauvreté, faisant de nous, selon cette expression du XVIIe siècle, les religieux de Dieu.

Il est alors profitable de réentendre les paroles d’une des principales figures chrétiennes du XIXe siècle, le bienheureux John Henry Newman ; il nous replace devant celui qui seul explique notre choix et notre persévérance, celui dans les mains duquel nous mettons et remettons sans cesse nos vies. Newman nous aide d’abord à garder une conscience vive de l’appel du Seigneur et de son envoi ; sans cela, nos vies perdront tout sens et seront gagnées par l’amertume :

‘Dieu m’a créé pour un service précis ; il m’a confié un travail qu’il n’a confié à personne d’autre.
J’ai une mission à remplir dont je ne découvrirai peut-être jamais le sens en ce monde, mais dont je serai instruit dans l’autre. (…)
Je mettrai donc ma confiance en lui.
Qui que je sois, où que je sois, je remplirai mon rôle. (…)
Qu’il m’enlève mes amis, qu’il me fasse vivre parmi des étrangers, qu’il me fasse goûter l’amertume et la désolation, qu’il me voile l’avenir, il sait toujours ce qu’il fait' ».

Lire plus sur la-croix.com