Quelques éléments sur la guerre en Syrie

  • Mercredi dernier, le Pape avait déclaré :

« Nous assistons horrifiés aux derniers événements en Syrie. Je prie pour les victimes et leurs familles. […] J’en appelle à la conscience de ceux qui ont des responsabilités politiques, au niveau local et international, afin que cesse cette tragédie et que l’on soulage cette chère population depuis trop longtemps épuisée par la guerre. J’encourage également les efforts de ceux qui, malgré l’insécurité et les désagréments, s’efforcent de faire parvenir de l’aide aux habitants de cette région ». (Zénit)

 

  • Cinquante-neuf missiles américains de type Tomahawk ont été tirés jeudi 6 avril contre une base aérienne syrienne, en réponse à l’attaque chimique meurtrière sur Khan Cheikhoun imputée à Bachar Al Assad. Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé une « agression contre un État souverain […] ». Angela Merkel et François Hollande ont de leur côté estimé que le président syrien porte « l’entière responsabilité » des frappes américaines. (La Croix)

 

  • « Ce qui est déconcertant dans l’attaque militaire américaine en territoire syrien est la rapidité avec laquelle elle a été décidée et mise en œuvre, sans que soient au préalable conduites d’enquêtes adéquates sur la tragique affaire du massacre à l’arme chimique intervenu en province d’Idlib. Cette opération militaire ouvre de nouveaux scénarios inquiétants pour tous. » explique Mgr Georges Abou Khazen OFM, Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin (Agence Fides


Prions pour toutes les victimes et pour ceux qui leur viennent en aide, pour les responsables politiques, et pour la Syrie.

Que le Christ illumine ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort et conduise leurs pas au chemin de la paix !