Et c’est vrai : nous sommes des rabougris !

Intéressant entretien avec Paul Piccarreta, directeur de « Limite », qui aborde de multiples sujets : transhumanisme, écologie de gauche, retour à la nature, politique, macronisme, religion, démarche du bas vers le haut, mythe du progrès, oikophilia, morale, relativisme, potager, vélo, dépendance, temps de vivre, néo-capitalisme, Ellul, Michéa, Tolstoï…

Extrait :

« Les partisans absolus du transhumanisme ne manquent jamais de critiquer l’homme en disant qu’il n’est qu’un rabougri. Et c’est vrai : nous sommes des rabougris. Par rapport à la performance des machines, nous ne sommes rien. Le fondement de la réflexion sur la technique, c’est de dire qu’il y a une autonomie de la technique – on en revient à la pensée de Jacques Ellul. Là réside toute la différence entre une machine et un outil. Si tu prends un couteau, celui-ci a en lui une « puissance passive » – si tu ne l’actionnes pas, le couteau n’est jamais couteau. À l’inverse, à partir du moment où tu allumes une machine, celle-ci évolue de manière autonome, sans que tu comprennes son mécanisme ».

Paul Piccarreta sur vice.com