« Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous »

« Parce que des fois, je préfèrerais avoir des gâteaux et puis tout. Des fois au matin, j’déjeune pas. Avant quand ma mère avait des sous, j’mangeais des céréales, maintenant je bois du café mais dès qu’elle a ses sous, elle va faire son plein de courses, elle va aller acheter un ou deux jambons, elle va acheter un nouveau téléphone à Loïc »

Un petit bonhomme français, de dix ans, qui raconte aux journalistes de France2, pour Infrarouge, une misère que l’on oublie trop souvent encore. Des fois, au matin, j’déjeune pas. On peut revoir ce reportage en ligne.

« Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous », dit le Christ à l’approche de sa Passion. « Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, et, quand vous le voulez, vous pouvez leur faire du bien ».