La Ville de Paris interdit la pub… sexiste et discriminatoire

C’est un grand pas en avant, espérons-le, qui s’annonce à l’occasion du vote attribuant au groupe JC Decaux (seul candidat) le marché du mobilier urbain d’information : « Le nouveau contrat prévoit que le concessionnaire s’engage à s’assurer qu’aucune publicité à caractère sexiste ou discriminatoire ne puisse être diffusée sur le réseau municipal d’affichage », selon la Ville, qui a voté cette décision sur proposition du groupe communiste.

Ce dernier, nous apprend cet article du Monde, avait demandé que le concessionnaire s’engage à « éviter toute publicité qui utilise des stéréotypes sexistes, lesbophobes et/ou homophobes, ainsi que des représentations dégradantes, dévalorisantes, déshumanisantes et vexatoires des femmes et des hommes » de même que toute publicité « cautionnant toute forme de discrimination fondée sur l’origine ethnique, l’origine nationale, la religion, le sexe ou l’âge ou portant atteinte à la dignité humaine ».

Espérons que cette initiative fera des émules !