Le câlin eucharistique

« Ce jour-là Patrick se présente devant le prêtre. Il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’année, portant le handicap de la trisomie 21. Les deux hommes ne se connaissent pas encore. Christophe lui présente l’hostie : ‘Le corps du Christ’. Patrick, les mains ouvertes, grand sourire au visage, se laisse devenir crèche vivante quelques instants, le temps que Jésus repose entre ses mains comme dans le berceau à Bethléem. Il répond : ‘AMEN’. On imagine alors Patrick repartir à sa place. L’histoire pourrait se terminer là ».

Lire le texte du père Christophe…