Aux Pays-Bas, les Eglises contre le populisme

20170302T1046-8264-CNS-NETHERLANDS-ELECTIONS-CHURCH-690x450Aux Pays-Bas également les tentatives d’exploitation du christianisme par l’extrême-droite battent leur plein. Plusieurs représentants des différentes églises (protestante et catholique) ont ainsi émis une pétition, rapporte l’agence Catholic News Services.

Geert Wilders, qui semble en passe d’emporter une majorité, s’efforce en effet de rallier les chrétiens à sa campagne.

Les responsables chrétiens soulignent que leur pétition vise à adresser un message aux politiques qui voudraient se livrer à une « exploitation de la culture chrétienne ». Ils rappellent que « les chrétiens ne sont pas un troupeau d’électeurs – leur royaume n’est pas de ce monde, et leur Roi n’est pas d’ici ». Auparavant, le 28 février, la Conférence des Évêques avait publié une lettre pastorale appelant les électeurs à soutenir les partis qui « contribuent au bien commun » en soutenant la vie, les familles et l’accueil des migrants ainsi que la liberté de religion, la réduction de la pauvreté et un développement durable.

« L’esprit des temps semblent avoir mis l’accent sur les différences et les divisions, plutôt que sur la recherche des rapprochements et de l’unité – mais ne nous livrons pas à la colère, l’intolérance, l’indifférence et la polarisation. Lorsque nous nous tenons dans l’isoloir, nous devons nous demander comment, à la lumière de l’Evangile, nous pouvons contribuer à une société basée sur la dignité humaine, les droits fondamentaux, la justice sociale, la subsidiarité, la tolérance et la paix entre les religions et les cultures » [traduction libre et balbutiante]