Moines, charançons, brebis et vers de terre….

Frère Cyril avec les animaux de l’élevage de l’abbaye Notre-Dame de Maylis. / Laurent Ferriere pour La Croix
Frère Cyril avec les animaux de l’élevage de l’abbaye Notre-Dame de Maylis. / Laurent Ferriere pour La Croix

Une poignée de terre dans chaque main, Frère Joseph s’extasie de voir des dizaines de vers de terre travailler le sol de ces toutes nouvelles buttes sur lesquelles, bientôt, poussera la tisane que produisent depuis 1956 les moines de l’abbaye Notre-Dame de Maylis. « Regardez toute cette vie, c’est extraordinaire ! »

Dans le sud-est des Landes, cette communauté de vingt moines olivétains vit depuis trois ans une véritable conversion écologique et spirituelle : abandonnant les produits chimiques, ils se sont tournés vers la permaculture, une méthode qui cherche à reproduire le fonctionnement naturel de l’écosystème.

A lire dans La Croix