A Damas les franciscains tiennent leur porte ouverte à tous

A Damas les franciscains tiennent leur porte ouverte à tousLu sur TerraSanta.net« La Syrie a toujours été une mosaïque de cultures et nous ne permettrons pas que la guerre la détruise », affirment les Franciscains de la Custodie à Damas qui aident, comme ils peuvent, les plus pauvres.

Sur une ancienne voie romaine, où la tradition veut que saint Paul soit tombé de son cheval (l’inscription se lit: locus Traditionalis conversionis S. Pauli Apostoli), se trouve l’un des endroits gardés par les frères franciscains. Avant la guerre, c’était un destination pour les milliers de pèlerins qui visitaient chaque année le pays. Aujourd’hui, du million de touristes en moyenne qui affluait en Syrie, il n’y a aucune trace. Les frères eux sont là, depuis des siècles, au nom et pour le compte de l’Eglise catholique, pour garder des lieux saints dans toute la Syrie (comme aussi par exemple, à quelques kilomètres de là au sanctuaire de la maison de saint Ananias). A côté de cette activité de base, frère Bhajat explique comment les frères passent une grande parte de leur temps à aider ceux qui ont été irrémédiablement frappés par la guerre.

Lire la suite…