La gauche française maîtrise toujours aussi bien l’art du suicide politique

capture« Tous les observateurs ont souligné que la droite avait choisi son candidat aux élections présidentielles parce qu’il n’a pas peur d’assumer ses convictions. La gauche espère-t-elle sincèrement gagner pouvoir faire jeu égal avec François Fillon avec des manœuvres digne de L’Art de la guerre pour les nuls ? Axel Kahn en a douté sur son blog dès le lendemain de la primaire de droite. […] ‘En mai soixante-huit déjà le divorce était manifeste entre ceux qui revendiquaient de jouir sans entrave et les travailleurs qui poursuivaient avant tout des revendications de salaires, de conditions et de temps de travail’. En somme, si ces milieux, qui n’ont pas voté à la primaire de la droite, ne votent pas PS en avril et mai 2017, ce ne sera pas pour voter Fillon mais pour voter Le Pen. La gauche française maîtrise toujours aussi bien l’art du suicide politique ».

Voir plus dans Limite…