Merci aux chrétiens de gauche !

prUne fraction de la gauche parlementaire s’est exprimée de manière indigne après la lettre pour le moins digne que Mgr Ponthier a adressée à François Hollande en marge du débat sur le délit d’entrave numérique à l’IVG. Un coup de canif supplémentaire et inutile, en marge d’un combat politique dévoyé, mais qui à la longue et après d’autres épisodes peut laisser douter de la capacité de la gauche en France, dans son expression majoritaire, à comprendre que l’Eglise ne lui veut pas nécessairement du mal, ni même aux Français, mais souhaite juste contribuer au débat à la mesure de ce qu’elle voit et de ce qu’elle est.

Et pendant ce temps ou presque, les Poissons Roses, s’inscrivant dans le personnalisme d’Emmanuel Mounier mais aussi dans l’histoire de la gauche française, et souhaitant proposer à gauche une autre approche des sujets, publiaient « en tant que chrétiens » une tribune dans les colonnes de la Croix, en vue des prochaines élections présidentielles :

Nous appelons les chrétiens de France à ne pas succomber à un esprit de dureté et de revanche sociale, et à choisir la Fraternité.
Nous appelons la gauche à se mobiliser unie sans exiger des croyants qu’ils renoncent à leurs convictions.
Nous appelons le Parti Socialiste et toute la gauche à ne pas se refermer et à reconnaître les diverses spiritualités comme l’un des fers de lance de son combat pour la justice.
Et nous appelons la gauche à partager ce projet généreux avec la France.

Pour la santé de la démocratie en France et parce que les chrétiens ne peuvent être d’un seul parti, on ne peut que souhaiter que ces Poissons prennent la place à gauche que l’on prête à Sens Commun à droite ! Et en attendant, oui, bravo, merci et tous nos vœux de réussite à eux !