IVG : l’Eglise monte au créneau pour la liberté

rcf-sur-twitter-vincent-neymon-on-est-en-train-de-retirer-le-mot-volontaire-a-ivg-delitdentraveivg-https-t-co-wwlabd9ebn-https-t-co-wj4c2l28au-30-11-2016-a-10-39-30Après Mgr Pontier, Mgr Vingt-Trois et Mgr Ribadeau-Dumas, Vincent Neymon, directeur de la communication de la Conférence des Evêques de France monte au créneau sur RCF :

Ce qui justifie cette lettre, c’est la gravité de la menace face à laquelle nous nous trouvons avec cette proposition de loi, qui fait suite à deux autres mesures prises ces derniers temps : le retrait de la notion de détresse pour les femmes qui désirent avorter, et la suppression du délai de réflexion. Avec ce délit d’entrave numérique, on veut aujourd’hui empêcher les personnes qui voudraient proposer un espace de dialogue à ces femmes en visant directement les sites Internet.

Et il n’est pas inutile de rappeler à tous que, au-delà des seuls sites qui sont visés aujourd’hui par le gouvernement, c’est toute l’information autour de l’avortement qui va être impactée par la création de ce délit, qui planera comme une menace permanente à la disposition d’associations qui ne manqueront pas de mener une guérilla judiciaire. Quelle que soit l’issue d’un procès, personne n’a envie de se retrouver poursuivi devant un tribunal correctionnel. A la censure s’ajoutera l’auto-censure. Mécanique classique en matière d’opinion.