Éthique de conviction et éthique de responsabilité (1)

capture

René Poujol s’étonne qu’on puisse se scandaliser du fait que François Fillon se déclare personnellement opposé à l’avortement. Il s’appuie pour cela sur la célèbre distinction weberienne : « Il n’y aurait pas de place pour le moindre écart entre la loi de la Cité et la conscience propre du citoyen. À plus forte raison pour un responsable politique de premier rang. Ce qui consiste à réfuter la distinction classique du sociologue allemand Max Weber entre éthique de conviction et éthique de responsabilité. Or cette distinction est non seulement légitime mais nécessaire à la bonne santé morale de toute personne comme de toute communauté humaine ».

Voir plus dans Cath’lib…