Les conseils du Pape aux journalistes de Libération

15095465_1231254100282624_8595413284002572669_n1Enfin presque car il s’agit d’une déclaration du Pape François en septembre ! Mais au vu de la une toute récente de Libération, on repense en effet à certains propos récents du souverain pontife, à destination de l’ordre des journalistes italiens, évoqués dans les colonnes de La Croix, comme par exemple :

Le journaliste doit « respecter la dignité » de chacun, car derrière les faits, il y a des hommes et des émotions. La critique est légitime, comme la dénonciation, estime-t-il, mais elle doit toujours être respectueuse de l’autre.

Le journalisme, a soutenu le pape, ne peut pas devenir une « arme de destruction » et ne doit pas « nourrir les peurs face aux changements et phénomènes comme les migrations causées par la guerre et par la faim ».

Le pape a enfin souhaité que le journalisme soit un « instrument de construction », « un accélérateur des processus de réconciliation ». « Qu’il sache rejeter la tentation d’encourager l’affrontement, avec un langage qui attise le feu des divisions et favoriser plutôt la culture de la rencontre ».

Des propos que l’on retrouve également dans la toute récente contribution du Secrétariat de la Comece (l’Eglise en Europe) au Colloque des droits fondamentaux, organisé par la Commission Européenne, sur le thème « Pluralisme des médias et démocratie« . Entre autres, on y rappelle qu’ « il est essentiel de lutter contre l’incitation à la violence ou à la haine, y compris par référence à la religion » (plusieurs lectures …).

Il reste encore un peu de boulot …