La Conférence épiscopale française, l’UNESCO et Jérusalem

Dans un courrier daté du 10 novembre adressé à Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, Monseigneur Jordy – président du Conseil pour l’Unité des Chrétiens et les Relations avec le Judaïsme, au sein de la Conférence des évêques de France – réagit à la résolution du 13 octobre dernier au sujet de « la protection du patrimoine culturel de la Palestine et le caractère particulier de Jérusalem Est ».

Cette résolution pose un certain nombre de questions.

En effet, la foi chrétienne s’enracine dans une histoire, dans un peuple et dans des lieux. En ce sens, l’Eglise catholique a toujours gardé comme un trésor précieux l’ensemble du texte biblique et elle manifeste son attachement à la Terre Sainte, particulièrement la ville de Jérusalem.

Or la résolution du 13 octobre dernier semble ignorer le lien du peuple juif et, en conséquence, de la tradition chrétienne, avec Jérusalem.