Les hobbits, les catholiques et la vie citoyenne

fabrice-hadjadj-philosophe_articleDans une très intéressante interview donnée à Famille chrétienne, le philosophe Fabrice Hadjadj donne de la perspective à notre discernement citoyen en le ramenant dans le champ du réel (le moindre mal, compris au bon sens du terme), dans une histoire humaine, dans un service du bien commun et dans une liberté aussi. Au-delà du vote, il donne à voir comment notre engagement citoyen peut s’incarner dans des actions de proximité. Il y cause aussi des hobbits et du Mordor …

Certains catholiques pourraient rêver de voir le pape au pouvoir : c’est là que serait la résignation, dans cette confusion du spirituel et du temporel, qui est sans doute pire que leur séparation complète, car elle consiste en un refus du domaine politique dans son autonomie relative, et, plus grave encore, dans un mimétisme avec la théocratie islamique. D’autres pourraient au contraire se dire que nous pouvons nous en moquer, que l’État n’est pas le Royaume, et qu’il faut le laisser en proie au monde et au démon jusqu’au Jugement dernier : là encore, ce serait se résigner, et ne pas être assez fort pour discerner et inventer des voies difficiles, sinueuses, périlleuses mêmes, mais nécessaires, entre le Ciel et notre terre.

(Crédits photo : J. Melin)