Vie après la mort et Résurrection

« Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants » (Lc 20, 27-38)Les lectures de ce dimanche nous donnent à entrer dans le mystère de la Résurrection, comme horizon de la vie (ou plutôt de la mort) humaine. Le site Zenit propose à cette occasion une intéressante méditation de l’Observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO, Mgr Francesco Follo sur le thème de la « La vie après la mort ».

Les Sadducéens, malheureusement, ne sont pas les seuls à ne pas croire en la résurrection. Hier comme aujourd’hui, beaucoup de monde, chrétiens et non chrétiens, se demandent quel est le sens de la résurrection. Comme les non-croyants, nous, les chrétiens, disons souvent : « L’important, c’est la santé ». L’important est de prolonger la vie dans la façon la plus décente  possible. Et au lieu de nous poser la question d’une bonne vie, nous discutons sur la bonne mort (en effet, « euthanasie » signifie bonne mort).

Et dans un registre plus exégétique, si tu veux en savoir plus sur l’arrière-fond traditionnel du débat de Jésus avec les sadducéens, et sur son lien avec la première lecture de ce dimanche, je te renvoie sans scrupule à un petit travail universitaire de mon cru (plus exactement sur son parallèle dans l’évangile de Marc) : La valeur apocalyptique de la résurrection (Mc 12,18-27).