La renaissance des Ostensions limousines

capture

« Dans l’église magnifiquement décorée aux couleurs de la toute jeune confrérie de Guéret, la foule des grands jours se presse et la longue procession des confréries limousines, portant les reliquaires de leurs saints, entre au son de l’orgue et des cantiques, et prend place dans le chœur. Les jeunes confrères de Guéret, portant leurs trois saints (voir encadré) dont le précieux bras-reliquaire de saint Pardoux, du XIIIe siècle, peuvent être fiers  : après six ans d’efforts, grâce à leur foi, leur persévérance et leur implication, Guéret renoue avec les festivités ostensionnaires, après une interruption de 63 ans ».

Voir plus dans France Catholique…