Les premiers écrits chrétiens entrent dans la Pléiade

capture

« Proche et lointain, voilà comment apparaît le christianisme que ces textes déploient. Proche par sa foi vive dont on pressent qu’elle enjambera les siècles. Proche aussi par le souci des auteurs de parler juste et clair dans une société qui ne les attend pas. Plus lointain, en revanche, par l’impression qu’ils donnent d’avoir tout à construire, tout à justifier, alors que nous avons hérité de deux millénaires de sédimentation théologique ».

Voir plus dans La Croix…