Qui sauvera… le politique ?

primaireCe pourrait être une suite au livre des évêques que propose ici Louis Manaranche – contributeur du Samaritain – dans une tribune au FigaroVox, Qui sauvera la primaire ? :

Pendant trois à quatre mois, dans chaque «camp», des candidats doivent mener une campagne afin de montrer qu’ils lavent plus blanc que blanc, qu’ils coïncident le plus parfaitement possible à l’idée que les Français se font, à un moment donné de l’histoire, de l’essence de la droite ou de la gauche. Il ne s’agit plus, dès lors, de fonder en raison son ancrage dans l’une ou l’autre tradition. Il ne s’agit pas davantage d’en assumer pleinement l’héritage tout en gardant à l’esprit qu’un jour prochain, il faudrait bien rassembler au service du pays, sans exclusive partisane. Non, il s’agit de proposer chaque matin un nouveau buzz autour d’une mesure dont les sondeurs et les relais autorisés ont montré la résonance viscérale chez les électeurs de droite. Que le pays entier assiste à des litanies de propositions toutes plus clivantes et peu applicables les unes que les autres importe peu !