Impression 3D de coeur synthétique pour la recherche médicale

Lu sur BFM TV. : « Des chercheurs de l’université de Harvard aux Etats-Unis ont annoncé avoir créé le premier « cœur imprimé en 3D » avec une puce embarquée capable de collecter des données fiables sur la manière dont un cœur bat. […] Ce « cœur » synthétique n’est donc pas conçu pour remplacer un cœur humain défaillant, mais pour être utilisé dans des recherches sans avoir à passer par des prélèvements ou des tests sur des animaux. »

Les chercheurs travaillaient souvent en aveugle dès qu’il s’agissait du tissu cardiaque, car il n’existait pas de moyen facile et non invasif de mesurer ses performances », a expliqué Johan Ulrik Lind, l’un des auteurs de cette recherche. « Cette nouvelle approche ouvre de nouvelles perspectives pour des recherches in vitro », a ajouté Kit Parker, coauteur de la recherche. […] A ce jour, de tels systèmes ont été utilisés pour reproduire la conception et les fonctions des poumons, de la langue, des intestins et maintenant du coeur.