La Cordée, école de l’ultime chance

capture

« J’ai l’impression d’être dans une école d’élite ! a dit Yannis à sa maman Samera Ala. Entre le petit garçon et l’école, ce n’était pourtant pas gagné. Alors qu’il redoublait son CP, en novembre dernier, il ne savait toujours pas lire et écrire, se souvient Samera. Il fait un essai à La Cordée et rattrape son retard en deux mois. Maintenant, il va à l’école avec le sourire et il s’est mis à chanter, ce qu’il ne faisait jamais, assure la Roubaisienne. C’est assez pour faire oublier que le cours privé est hors contrat (lire ci-dessous). Au départ, mon mari était inquiet, reconnaît-elle. Mais plus maintenant »

Voir plus…