Rien de grand ne se fait sans la Croix

21-fevrier-2015-francois-rencontre-vatican-fideles-diocese-cassano-jonio-calabre-region-infiltree-mafia-locale-ndrangheta_0_730_485Le pape dérange idéologiquement, il se fait également des ennemis économiques. Nello Scavo, qui publie Les ennemis du pape répond à Nicolas Senèze pour La Croix. Incidemment, on note qu’il considèrerait « intéressant de voir les liens entre l’industrie d’armement et les groupes d’Église opposés au pape ». Il pointe aussi la désinformation qui serait utilisée par des groupes divers. Ainsi, dit-il, « en 2014, Unilever et Vodafone ont annoncé leur intention de financer, en lien avec l’Église catholique, une série de congrès à la City de Londres sur la doctrine sociale catholique. Un mois plus tard, la banque J.P. Morgan, qui avait été très critique contre la vision économique du pape, annonçait une « évaluation négative » de la santé financière des deux entreprises. »

On se souvient que la première demande du pape à peine élu était que le peuple de Dieu prie pour lui. Elle est toujours autant d’actualité.