J’ai quitté ma loge pour le Christ

76920_essentiels-flipoIl n’était pas concierge, mais franc-maçon. L’article est réservé aux abonnés mais il serait dommage de ne pas bénéficier d’un extrait supplémentaire.

Ma rencontre avec Dieu est venue tout chambouler. En m’affirmant chrétien, j’ai compris que je n’avais plus de raison de m’incliner devant des objets ou de faire des prières à un dieu générique sans consistance, de suivre ces rites qui ressemblent à une messe mais sans la Présence… La franc-maçonnerie ne dit pas de mal de l’Église – je parle de la loge déiste que je fréquentais – et les rituels sont d’origine biblique, mais elle y ajoute des traditions païennes qui nivellent toute conviction.

La Vie