Les églises ne sont pas des forteresses mais des refuges

robert-menard-nos-eglises-ne-sont-pas-des-forteressesJean-Pierre Denis (directeur de la rédaction de La Vie) et Erwan Le Morhedec (avocat, blogueur et contributeur du Samaritain) publient aujourd’hui une tribune dans Le Monde suite à l’odieuse campagne d’affichage du maire de Béziers, pour rappeler aux chrétiens comme aux non-chrétiens cet essentiel de l’espérance qui nous est donnée par notre Seigneur : que « les lieux de culte catholique ne sont pas des forteresses mais des refuges ».

Nous ne voulons pas rester inertes devant la manipulation du religieux à laquelle s’emploie, entre autres, Robert Ménard – depuis l’affaire de la crèche jusqu’à celle de la cathédrale. Le néo-maurrassisme du maire de Béziers est un paganisme. L’identitarisme trahit le christianisme.

Il faut donc le rappeler : les lieux de culte catholique ne sont pas des forteresses mais des refuges. Depuis le Moyen-Âge au moins, les églises ont toujours été des maisons de paix, et souvent d’asile. Plus que jamais, elles demeurent ouvertes à tous, chrétiens et non chrétiens, croyants et incroyants. L’accueil y demeure inconditionnel. N’importe qui peut y rentrer pour y trouver, au moins, la sérénité. Ou, nous l’espérons, pour y rencontrer le Christ.

lemonde