Enquête sur la demande de bénédiction de couples de catholiques homosexuels

La croix fait connaitre aujourd’hui une enquête de la sociologue Céline Béraud, sur la toute petite minorité de catholiques qui vivent avec une personne de même sexe et cherchent à faire bénir leur union d’une manière ou d’une autre par l’Eglise.

Parmi les témoignages qu’elle a recueillis, certains parlent de cérémonie « improvisée » par le prêtre, de « messe d’action de grâce » ou encore de« bénédiction ». D’autres encore font bénir leur maison. « Il faut savoir jouer sur les mots », résume Céline Béraud.

La sociologue donne l’exemple d’un prêtre qui, tout en acceptant d’accompagner un couple d’hommes, leur demande explicitement d’éviter le terme de « mariage ». « Tous et toutes se situent dans le bricolage rituel et en sont pleinement conscients », insiste-t-elle.

La sociologue indique par ailleurs que les débats autour du mariage pour tous en 2012-2013 ont été un temps d’épreuve pour les couples interrogés qui expliquent avoir souffert d’un « sentiment de marginalisation voire d’exclusion ». Toutefois il semble y avoir eu, dans un second temps, un effet positif :

Elle relève notamment la multiplication des « initiatives pastorales diocésaines en faveur d’un meilleur accueil ecclésial des personnes homosexuelles ». Un phénomène qu’elle lie également au synode sur la famille qui s’est tenu à Rome en 2014, au cours duquel certains évêques s’étaient prononcés en faveur d’une reconnaissance de la valeur du couple homosexuel.

Le journal rappelle enfin que, selon l’exhortation apostolique Amoris Laetitia, les personnes homosexuelles « doivent pouvoir bénéficier de l’aide nécessaire pour comprendre et réaliser pleinement la volonté de Dieu dans leur vie »., précisant toutefois que les unions de personnes de même sexe ne peuvent en aucun cas « être comparées au mariage ».