Repos dominical ?

Zones

On aimerait que l’échec économique ne soit pas la raison de fond du maintien du repos dominical… mais ce bilan « mitigé » serait-il dû aussi au bon sens de Français préférant maintenir un jour de repos commun, savourant ainsi ensemble un rythme différent de la semaine, et ne tombant pas dans le piège consumériste ?

Reste que seules les grandes chaines peuvent se permettre de faire travailler leurs salariés le dimanche, que cela leur permettra d’étouffer un peu plus le petit commerce de proximité, avec comme bilan plus de caisses automatiques, moins de contacts humains, et globalement moins d’emplois. Et que ces chaines n’hésiteront pas à imposer à leurs enseignes réfractaires des pénalités pour accélérer le mouvement.

Un an après, le bilan mitigé des ouvertures du dimanche