« le cœur se joint à la misère de l’autre, et c’est cela la miséricorde »

Le Pape invite à ne pas confondre les bons sentiments avec la miséricordeDans une vidéo envoyée aux membres de Manos Abiertas (« mains ouvertes »), une association argentine d’inspiration chrétienne, le pape a donné une explication de sa vision de la miséricorde à partir de la parabole du bon samaritain (Lc 10,30-37) et du récit de retour à la vie du fils de la veuve de Naïm (Lc 7,11-15), pour dire comment la miséricorde selon Jésus passait du coeur aux mains, de la compassion aux soins.

 Les membres de Manos Abiertas se sont réunis ce weekend à Sante Fé autour du thème : « Miséricorde, un voyage du cœur aux mains ». Développant ce thème dans son message, le pape François a expliqué que la miséricorde ne se confondait pas avec les bons sentiments : la miséricorde ne s’en tient pas à la tristesse, aux discours, aux bonnes intentions, ou même encore à la philanthropie. Elle passe, elle doit passer, du coeur aux mains : là est l’authentique miséricorde.

Et le pape d’expliquer qu’on ne peut être véritablement miséricordieux que « on ne peut être miséricordieux que si on a vraiment reçu la miséricorde de Dieu », c’est-à-dire en reconnaissant son propre péché et en demandant la grâce du pardon. Alors commence le voyage de « ma misère qui a reçu la miséricorde à la misère de l’autre, de ma misère aimée par Dieu à l’amour de la misère de l’autre, de ma misère aimée en mon cœur à l’expression avec mes mains ».

A lire et écouter sur Radio Vatican.