Controverse autour du « délit d’entrave numérique à l’IVG »

Aussitôt retoqué par le Sénat, aussitôt de retour. Après l’échec d’un amendement au projet de loi Égalité et citoyenneté, les députés socialistes ont annoncé le 4 octobre qu’ils déposeraient bientôt une proposition de loi créant un délit d’entrave numérique à l’IVG. Le blogueur Koz, interrogé par Radio Vatican avant l’annonce du dépôt du projet de loi, voit dans ces initiatives une « surprenante focalisation du gouvernement français sur la question de l’avortement ».