Emmanuel Macron : « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! »

Emmanuel Macron, dont les idées économiques sont un peu aux antipodes de la doctrine sociale de l’Église, se met à défendre le droit dans Le Journal du Dimanche la visibilité des catholiques pour défendre celle des musulmans. À force de récupération des catholiques par ceux qui veulent que les musulmans soient discrets puis par ceux qui défendent le droit des musulmans d’être visibles, on en vient à se dire que ce qu’est être catholique n’est pas clair pour tout le monde, et ce qu’est être musulman non plus.

Reprenant les mots prononcés par Jean-Pierre Chevènement qui avait demandé aux musulmans d’être « discrets », Emmanuel Macron dit « dénoncer [ces] considérations ». « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés? Non! On demande à des gens de faire ce qu’ils veulent avec la religion pour eux-mêmes et d’être dans un rapport de respect absolu avec les règles de la République », conclut-il.