Sondage : pour 52% Français le nombre d’IVG n’est pas une situation normale

Alliance VITA rend publics les résultats du sondage qu’elle vient de commanditer à l’IFOP : les Français et l’IVG.

  • Pour 52% des Français (55% des femmes !) le nombre d’avortements est non pas « une situation normale » mais « une situation préoccupante ».
  • 89% d’entre eux pensent « qu’un avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre pour les femmes ».
  • 72% estiment que « la société devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’interruption de grossesse ».
  • 84% (contre 16%) sont favorables à ce que soit « intégré dans le livret officiel remis aux femmes enceintes le détail des aides aux femmes enceintes et aux jeunes mères ».

Ainsi, si tous ceux qui se prétendent « pro-choix » l’étaient authentiquement, en particulier quand ils ont des responsabilités politiques en matière de santé publique, le nombre d’avortements en France diminuerait substantiellement, et tout le monde pourrait alors s’en féliciter de concert.

Source : Alliance Vita.