Prière et jeûne

Remi de Maindreville, sj, et Marie-Caroline Bustarret dans Christus :

Le pape François invite tous les baptisés à un « exercice pénitentiel du jeûne et de la prière » de manière à engager « une conversion de l’agir ecclésial » qui puisse mettre fin aux abus et au cléricalisme qui les encourage. À première vue, cette proposition semble largement insuffisante pour beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté qui sont saisis par l’ampleur du mal gangrénant l’Église. Nous entendons d’ores et déjà des voix s’élever pour dire que ce n’est pas avec de belles paroles et des actes de piété que l’on va résoudre ce problème, car c’est aux racines du mal qu’il faut s’attaquer. Or, en dénonçant le cléricalisme, le pape François pointe les racines du mal et, en appelant à la prière et au jeûne, il propose, contre toute apparence, une piste d’action concrète. Pourquoi et comment ?

Un choc bienfaisant…

Jean Vanier sur Aleteia :

Aujourd’hui, ma vie est super. Le matin, je prie et je lis. Je prends un repas dans mon foyer deux fois par semaine et je marche 40 minutes par jour. La vie passe très vite. Cette crise cardiaque était un choc… mais bienfaisant.

Pensée du jour

Plus on est de fous, plus on rit.

Anonyme

Plus on est debout, plus on rit.

Honoré de Balzac

Plus on est dessous, plus on rit.

Alphonse Allais

Plus on est de fous, moins y a de riz.

Michel Colucci, dit Coluche

Jésus, Pierre et les disciples (Questions pour l’Evangile du 24° dimanche du Temps ordinaire B)

En ce 24° dimanche du temps ordinaire B, Pierre professe sa foi en Jésus qui annonce pour la 1° fois sa passion et sa résurrection et les conditions pour le suivre (Marc 8, 27-35).


Quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
– Quand je parle de Jésus, qu’est-ce que je dis de lui?
– Quand je m’adresse à Jésus dans ma prière, comment est-ce que je l’appelle?
– Comment est-ce que je réagis face à l’annonce de la passion et de la résurrection?

Lire la suite

Parole du jour

Dieu L’a exalté : Il L’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers.

Philippiens 2

Revue de Presse : Pédophilie dans l’Eglise, SSF,…

Sur le front des affaires de pédophilie, chaque semaine apporte son lot de révélations et de mea culpa. Hier, ce sont les évêques de France qui ont publié un message au peuple de Dieu qui est en France. A la suite du pape François et de sa lettre à tous les fidèles du 20 août dernier, qu’on peut lire sur le site du Vatican entre autres, le conseil permanent des évêques de France a voulu lui aussi traiter cette abomination au cours de sa session de rentrée en publiant ce message. Ils y écrivent entre autres : « Nous appelons chaque baptisé, quelle que soit sa responsabilité dans l’Eglise, à s’engager (et ils citent le pape François) « dans la transformation ecclésiale et sociale dont nous avons tant besoin ». C’est par l’engagement et la vigilance de chacun que nous parviendrons à vaincre cette calamité des abus dans l’Eglise ». Pointant l’importance de l’écoute des victimes, et la juste place qui doit leur être accordée, ils reviennent sur le cléricalisme dénoncé par le pape en écrivant : « La crise que traverse l’Eglise catholique aujourd’hui, le profond désarroi dans lequel sont plongés beaucoup de fidèles et de clercs sont une invitation à travailler à la juste place de chacun. A la suite de l’appel du Pape maintes fois exprimé, nous invitons à travailler cette question de l’autorité partout où elle se pose dans l’Eglise. C’est ensemble – dans un souci de communion véritable – qu’il nous faut veiller à ce que tous exercent pleinement leur responsabilité. »Lire la suite

Pensée du jour

Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l’avaler, c’est toxique). Si vous n’avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette.

Pierre Desproges

Au sujet de la crise dans l’Eglise…

Chez Radio Vatican :

Le Pape François, après avoir consulté le Conseil des cardinaux, a décidé de convoquer une réunion avec des présidents des conférences épiscopales de l’Église catholique sur le thème de la protection des mineurs. La réunion avec le Pape se tiendra du 21 au 24 février 2019.

 

Message de la Conférence des Evêques de France :

La crise que traverse l’Eglise catholique aujourd’hui, le profond désarroi dans lequel sont plongés beaucoup de fidèles et de clercs sont une invitation à travailler à la juste place de chacun. A la suite de l’appel du Pape maintes fois exprimé, nous invitons à travailler cette question de l’autorité partout où elle se pose dans l’Eglise. C’est ensemble – dans un souci de communion véritable – qu’il nous faut veiller à ce que tous exercent pleinement leur responsabilité.

Dans ces épreuves qui nous atteignent, nous évêques, avec force et humilité nous en appelons à la foi des uns et des autres. C’est le Christ qui est notre Roc. Il nous a promis qu’il ne nous ferait jamais défaut. Nous vous lançons cet appel : « Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous ».

 

Différents textes des évêques de France à retrouver sur cette page.

Qu’est-ce qu’on fabrique sur Terre ?

 10 semaines avec l’archevêque de Paris sur Radio Notre-Dame, Mgr Michel Aupetit, pour répondre à la question : Qu’est-ce qu’on fabrique sur Terre ?

Et si vous êtes sages, vous entendrez même l’archevêque de Paris chanter Yesterday !

 

Le Pape François au Japon en 2019 ?

C’est ce que le Pape a annoncé ce matin, au cours de l’audience générale :

 

Au mois de mai dernier, les maires de Nagazaki et Hiroshima l’avaient invité à se rendre dans les deux villes.

Pensée du jour

Les plus religieusement célibataires que j’ai connus, seuls par choix à cause du Royaume des Cieux, n’avaient en eux, à première vue, rien qui puisse évoquer le célibat. En revanche ils avaient reçu une copieuse ration de volonté qu’ils essayaient de rendre bonne.

Madeleine Delbrêl

Notre société cherche en permanence à réduire notre liberté

Dans Limite, un article sur nos limites exploitées par les entreprises… et sur nos possibilités de protection

L’ennemi de la société marchande est la liberté, ou pour être plus précis, le libre arbitre de l’Homme, c’est à dire sa capacité à prendre des décisions, faire des choix en conscience. Notre société cherche en permanence à réduire notre liberté. La société moderne est une « conspiration contre toute forme de vie intérieure » nous prévenait déjà Bernanos. Cette liberté est une des caractéristiques propres à l’Homme qui fonde sa valeur et qui révèle sa dignité ; elle est « une nourriture indispensable à l’âme humaine » nous rappelle Simone Weil. Ainsi, la société moderne déteste la liberté humaine, elle veut la détruire pour n’avoir que des consommateurs guidés par leurs pulsions. La question de la liberté se pose de manière encore plus forte concernant les nouveaux appareils connectés…

Tribune des médecins en soins palliatifs du Nord sur l’euthanasie

Pensée du jour

L’Église est sainte par le Christ qui l’épouse. L’Église est et sera toujours une société de pécheurs.

Madeleine Delbrêl

« L’Église n’a jamais été une communauté idéale »

L’Évangile n’idéalise pas l’histoire du Salut. Et quand éclate, comme à bien des heures sombres de l’histoire de l’Église, tel ou tel scandale, telle ou telle injustice ou autre crise douloureuse, même si nous en avons beaucoup de peine, nous n’avons pas à en être surpris. Pas plus que la généalogie de Jésus ni que le groupe de Douze Apôtres, l’Église n’a jamais été une communauté idéale et sa sainteté ne se confond jamais avec l’improbable impeccabilité de ses membres. Venir à l’Église pour y trouver autre chose que le Christ sauveur, comme l’avait écrit Georges Bernanos, c’est s’assurer d’être déçu, mais celui qui attend de l’Église qu’elle le mène au Christ ne sera pas déçu. « Ce n’est pas la parole de l’Église qui nous fait accepter Jésus, mais c’est la parole de Jésus qui nous fait accepter l’Église » écrit le père Raniero Cantalamessa.

Homélie de Mgr Camiade, évêque de Cahors, pour le 8 septembre, fête de la nativité de Marie

Quel christianisme social aujourd’hui ?

LogodesSemainessocialesdeFranceC’est le thème du dossier de septembre des Semaines Sociales de France :

Au mois de septembre,  nous mettons à l’honneur le christianisme social.
Vivant dans une époque de grandes transformations sociétales, il nous appartient aujourd’hui d’en redessiner les contours, les enjeux et la vision pour demain. Ce dossier sera régulièrement enrichi tout au long du mois.

L’occasion de (re)découvrir la Pensée sociale de l’Eglise, indispensable colonne vertébrale pour vivre en chrétien dans le monde d’aujourd’hui ! C’est à retrouver ICI.

Lire la suite

Rentrée, bienveillance et Twitter : #LesProfsDeMaVie

FRANCE-EDUCATION-SCHOOLVous avez peut-être vu passer le hashtag #LesProfsDeMaVie sur les réseaux sociaux, en particulier Twitter. Il a catalysé nombre de témoignages reconnaissants et bienvenus en cette rentrée scolaire, preuve que les réseaux peuvent aussi organiser la bienveillance ! Le journal Le Monde en a tenté une recension dans ses colonnes :

A ceux qui leur ont appris à lire, à ceux qui ont été des « guides lumineux », « merveilleux », ceux grâce à qui ils ont « rencontré » Pagnol, Yourcenar, Stravinsky. Ceux qui ont « éclairé », « aidé », « sauvé », « emmené au musée » et « pris le temps d’instruire » le fils d’ouvrier ou de caissière. Les madame C. et monsieur W., sans qui ils n’auraient « jamais approché la musique à la maison », et grâce à qui ils se sont soudainement et passionnément « épris de guitare classique ».

Une heureuse cascade de témoignages reconnaissants, à laquelle nombre d’enseignants ont témoigné avec gratitude, recevant cela comme une vraie source de motivation ! C’est à retrouver ICI. Grand merci aux enseignants qui remplissent une mission si utile !

L’écologie et nous : encore du travail !

mgr_benoist_de_sinety_495x290_sept2018_rcfEn ce Week-end de Marche pour le climat, l’édito récent de Mgr Benoist de Sinety sur les ondes de RCF doit résonner à nos oreilles :

Or c’est bien de cela qu’il s’agit : en nous persuadant que nos actions ne sauraient changer la face du monde, nous exigeons capricieusement que les Etats bougent tout en contestant à l’avance le bien-fondé de leurs décisions. Mais les Etats ne pourront faire mieux que nous : comme si les lois changeaient la face du monde ! Il serait temps que le citoyen post moderne de nos pays riches apprenne à devenir adulte dans sa manière de vivre, de jeter, de consommer et de produire. Qu’il accepte d’entendre que tout a un impact : les gestes les plus quotidiens, les plus anodins et que de ceux-là il en est le seul responsable.

Il y parle de Nicolas Hulot, de l’urgence de la situation mais aussi de Simon & Garfunkel et c’est à retrouver ICI.

En complément, nous devons changer nos modes de vie, oui, mais sans doute aussi, comme citoyens, faire pression sur nos élus pour que les choses changent. C’est le message de 700 scientifiques français dans les colonnes de Libération que l’on peut retrouver LA.

Miracle en Décapole (Questions pour l’Evangile du 23° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 23° dimanche du temps ordinaire B, Jésus guérit un sourd-bègue (Marc 7, 31-37) en terre païenne.Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quand m’est-il arrivé de quitter les territoires que je connais bien pour m’aventurer dans des domaines (géographiques, culturels, politiques, religieux, …) que je ne connais pas ?
– De quel(s) « handicap(s) », d’autres personnes, voudraient-elles que je sois guéri(e)?
– De quelle « guérison »-amélioration ai-je pu(e) être témoin chez d’autre(s) personne(s)?

Lire la suite

Pensée du jour

Je vous engage vivement à veiller aux gestes et attitudes du début de l’oraison. Une génuflexion très bien faite, acte de l’âme autant que du corps ; une attitude physique nette et forte d’homme éveillé, présent à soi-même et à Dieu ; un signe de croix, lent, chargé de sens. Lenteur et calme sont d’une grande importance pour rompre le rythme précipité et tendu d’une vie affairée et pressée comme la vôtre. Quelques instants de silence : comme un coup de frein, ils contribueront à vous introduire au rythme de l’oraison et à opérer la rupture nécessaire avec les activités précédentes. Il peut être bon aussi de réciter une prière vocale, très lentement, à mi-voix.

Père Caffarel

Pensée du jour

Nous l’avons toujours su, mais nous voyons aujourd’hui d’une manière beaucoup plus terrifiante que la plus grande persécution de l’Église ne provient pas d’ennemis extérieurs, mais découle du péché de l’Église.

Benoît XVI

Lettre de rentrée de Mgr Aupetit

Lettre de rentrée de Mgr Aupetit
Lettre de rentrée de Mgr Aupetit

L’archevêque de Paris, Mgr Aupetit, a écrit pour la rentrée aux prêtres, diacres, salariés et bénévoles du diocèse de Paris. Il y fait des annonces pour poursuivre l’élan amorcé au temps du cardinal Lustiger, une dynamique qui « porte toujours beaucoup de fruits » et dont certains éléments sont repris avec bonheur dans d’autres diocèses.

Parmi ces annonces : un travail autour de la mission des Laïcs en Mission Ecclésiales, afin de « resituer plus justement [leur] place » ; des petites fraternités de vie pour les diacres ; un renouveau de la présence de l’Église auprès des malades ; une attention particulière à donner aux vierges consacrées, dont le nombre augmente et dont la place en paroisse est à réfléchir ; l’accueil de couples dans les maisons où vivent les séminaristes, ce qui constituera sans aucun doute un atout dans leur formation humaine et spirituelle, etc.

Pour lire cette lettre, et découvrir l’ensemble des projets, c’est sur le site du diocèse de Paris.