Fêter Marie, mère de l’Eglise ?

Pour la première fois cette année et conformément à la volonté du pape François, nous célébrons ce lundi de Pentecôte la mémoire de Marie, Mère de l’Eglise.

Le p. Joseph Bavurha, sur le site du SNPLS,  apporte quelques éclaircissement intéressants sur la signification de cette fête… afin de mieux la célébrer et de mieux la vivre, tout simplement ! 🙂

« n ce lundi de Pentecôte, célébrons dans la foi l’eucharistie en l’honneur de Marie, Mère de l’Eglise, Mère de tous les disciples. Elle nous enfante, nous conduit et nous accompagne pour devenir chaque jour une Eglise des disciples bien-aimés, plus proche de Jésus, à l’exemple du Disciple bien-aimé qui lui fut confié par Jésus sur la croix comme fils, et à qui elle fut confiée comme Mère. Marie, Mère de l’Eglise, priez pour nous ! »

Dimanche soir, c’est homélie !

« L’Esprit libère les esprits paralysés par la peur. Il vainc les résistances. À celui qui se contente de demi-mesures, il donne des élans de don. Il dilate les cœurs étriqués. Il pousse au service celui qui se vautre dans le confort. Il fait marcher celui qui croit être arrivé. Il fait rêver celui qui est gagné par la tiédeur. Voilà le changement du cœur. Beaucoup promettent des saisons de changement, de nouveaux départs, de prodigieux renouvellements, mais l’expérience enseigne qu’aucune tentative terrestre de changer les choses ne satisfait pleinement le cœur de l’homme. Le changement de l’Esprit est différent : il ne révolutionne pas la vie autour de nous, mais il change notre cœur ; il ne nous libère pas d’un seul coup des problèmes, mais il nous libère intérieurement pour les affronter ; il ne nous donne pas tout immédiatement, mais il nous fait marcher avec confiance, sans jamais nous lasser de la vie. L’Esprit garde le cœur jeune –c’est lui qui en renouvelle la jeunesse. La jeunesse, malgré tous les efforts pour la prolonger, passe tôt ou tard ; c’est l’Esprit qui, au contraire, prémunit contre l’unique vieillissement malsain, le vieillissement intérieur. Comment procède-t-il ? En renouvelant le cœur, en le transformant de pécheur en pardonné. Voilà le grand changement : de coupables, il nous fait devenir des justes et ainsi tout change, car esclaves du péché nous devenons libres, serviteurs nous devenons des fils, marginalisés nous devenons des personnes importantes, déçus nous devenons des personnes remplies d’espérance. Ainsi, l’Esprit Saint fait renaître la joie, il fait ainsi fleurir la paix dans le cœur. »

Lire l‘intégralité de l’homélie du pape François pour cette messe de Pentecôte >>

Ils vont devenir tout rouges !

Le pape a annoncé ce jour la création de 14 cardinaux pour le 29 juin prochain !  Parmi eux, un évêque irakien, patriarche des Chaldéens. Pour voir la liste de ceux qui porteront désormais du rouge (« Reçois cette pourpre en signe de la dignité et de l’office de Cardinal, elle signifie que tu es prêt à l’accomplir avec force, au point de donner ton sang pour l’accroissement de la foi chrétienne, pour la paix et l’harmonie au sein du Peuple de Dieu, pour la liberté et l’extension de la Sainte Église catholique et romaine ») , allez consulter l’article de Vatican News.

« «Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, en confirmant leur adhésion au Christ, prêtre miséricordieux et fidèle, ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le Saint Peuple fidèle de Dieu», a conclu le Pape François au terme de cette annonce. »

Au Chili : des vagues et un double tournant pour l’Eglise entière

La démission de l’épiscopat chilien n’en finit pas de faire des vagues. Marie-Lucile Kubacki revient sur cette affaire en cherchant à décrypter tous les enjeux de ce qu’elle appelle un « double tournant » : un article à lire dans La Vie !

Un extrait : « Avec lucidité, le pape y écrit que le renvoi des évêques dont la responsabilité a été établie est nécessaire mais « insuffisante ». Il fait notamment le lien entre l’abus de pouvoir et les abus sexuels, affirmant qu’à l’origine du scandale, il y a la tentation de l’institution de se croire meilleure que les autres : « Cette psychologie élitiste, écrit-il, finit par générer des dynamiques de division, de séparation, de “cercles fermés” qui conduisent à des spiritualités narcissiques et autoritaires où, au lieu d’évangéliser, l’important est de se sentir spécial, différent des autres, comme si ni Jésus Christ ni les autres ne comptaient vraiment. » Il ajoute : « Le messianisme, l’élitisme, le cléricalisme sont tous synonymes de perversion dans l’être ecclésial. » Cela signifie que, désormais, la désignation de responsables et de coupables ne suffit plus. C’est à tout un système qu’il s’agit de mettre fin. »

 

Un sermon anglican !

… un peu d’oecuménisme (et d’anglais) sur ce blog en ce jour de « Royal Wedding » ! Que le Seigneur accompagne les jeunes mariés ! 😉

Défenseur personnel (Questions pour l’Evangile de la Pentecôte B)

En ce dimanche de Pentecôte B, dans son discours d’A-Dieu aux disciples, Jésus explique ce que permettra la venue de l’Esprit Saint (Jean 15,26-27 . 16,12-15).

(Coolus ; http://lapin-bleu.croixglorieuse.org/)

Voici quelques questions pour l’évangile de ce dimanche :
– Dans quelle(s) occasion(s) m’arrive-t-il de rendre témoignage?
– A quelle(s) occasion(s) ai-je été aidé(e) par l’Esprit dans la découverte de la vérité, en choisissant le Bien, ou le Beau, ou le Vrai?
– Qu’est-ce que je trouve difficile ou facile lorsque je témoigne de ma foi? et/ou de l’espérance chrétienne? et/ou de l’amitié de Dieu?

Lire la suite

Pensée du jour

La prédication  doit porter le silence, l’emmener avec elle pour que lui aussi prenne chair. Prêcher, c’est d’abord guetter la Parole.

Anne Lécu,op.

Œconomicæ et pecuniariæ quæstiones

Un nouveau texte du Vatican !

Élaboré par des experts économiques et financiers externes au Vatican, Œconomicæ et pecuniariæ quæstiones ou Questions économiques et financières, appelle à placer l’homme et le bien commun, et non le profit pur, au centre des échanges économiques et financiers mondiaux. Il ambitionne de fournir des repères éthiques concrets aux sommités économiques, mais aussi aux chefs d’États, décisionnaires en matière de régulation de marché…

 

Avant le mariage !

Le gros mariage people de demain outre-Manche peut nous faire nous intéresser aux liens actuels entre le pouvoir royal anglais et l’anglicanisme dont la reine Elisabeth II est toujours « gouverneur suprême ». Et alors, quel lien avec le mariage princier ? Saviez-vous par exemple que la mariée avait été baptisée récemment ?

« Quant à la génération la plus jeune, si elle pratique officiellement l’anglicanisme, elle n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer réellement sur sa foi. Néanmoins, et alors que cela n’est plus obligatoire, Meghan Markle d’origine protestante, élevée dans une école catholique mais jamais baptisée, a-t-elle été discrètement baptisée et confirmée le 6 mars dernier dans l’Église d’Angleterre, juste avant son mariage ce samedi avec le prince Harry. De même, Kate Middleton, baptisée enfant, avait-elle été confirmée peu avant son mariage avec le prince William. »

Pour approfondir tout cela, n’hésitez  pas à aller lire l‘article de La Croix « Trois questions sur les liens entre  la reine d’Angleterre et l’anglicanisme » >>

Démission des évêques du #Chili

Les évêques du Chili ont annoncé, vendredi 18 mai à Rome, qu’ils remettaient tous leurs démissions au pape François afin que celui-ci puisse librement disposer d’eux après leur gestion catastrophique des abus sexuels dans leurs pays. C’est « un geste collégial et solidaire pour assumer – non sans douleur – les graves faits advenus et pour que le Saint Père puisse, librement, disposer de nous tous ».

Lire l’article de La Croix

Pensée du jour

Le travail n’est pas tout, il ne résout pas tout. Il peut même devenir un obstacle redoutable à la vraie liberté de l’homme. Il le devient chaque fois que l’homme se laisse accaparer par son œuvre au point d’oublier d’adorer le Dieu vivant et vrai. Aussi il nous faut veiller jalousement à ne pas laisser s’éteindre en nous l’esprit d’oraison. Cela est plus important que tout.

Éloi Leclerc

Je vous salue Marie

C’est le mois de Marie, le cardinal Barbarin revient avec enthousiasme sur l’Ave :

Le mot le plus beau de tous a été traduit Pleine de grâce, Comblée de grâce… il n’y a pas une ombre, il n’y a pas en elle la moindre trace de ténèbre. La plus belle traduction que je connaisse est Chef d’œuvre de la grâce

Bon Ramadan !

chiraz-620x349Le Ramadan commence et des évêques comme le Service National pour les Relations avec les Musulmans (CEF) ont tenu à envoyer leurs vœux à la communauté musulmane :

Tandis que vous vivrez le mois de Ramadan, nous vivrons le temps de la Pentecôte où Jésus a promis le Saint Esprit de Dieu à la multitude de l’humanité. Aussi nous sollicitons avec force dans notre prière quotidienne l’Esprit Saint pour chacun de vous, pour vos familles et vos communautés.

On peut retrouver un certain nombre de ces messages ICI. On peut aussi envoyer nos meilleurs vœux aux musulmans qui nous sont proches.

La vision 3D du chrétien

Entretien avec Alain Noël, co-fondateur de la Fraternité Sainte-Croix, et de monastere-invisible.com  :

De nombreux chrétiens continuent à voir la vie en 2D, c’est-à-dire le bien d’un côté et le mal de l’autre. Mais pour cela, il n’y a pas besoin d’être chrétien. Le chrétien, lui, doit adopter une vision en 3D : le bien, le mal et la miséricorde de Dieu à l’œuvre dans le monde. La vie de beaucoup de baptisés est plate alors que l’Esprit saint nous invite à la voir en relief.

Il est venu le temps des communions !

Le Parisien a consacré hier  tout un article à la question des premières communions.

(Image : Pixabay)

« Qu’est-ce qu’on célèbre ?

Sacrement comme le baptême, le mariage ou la confession, la première communion est le moment durant lequel l’enfant va recevoir pour la première fois « le corps du Christ » à travers l’hostie, pain azyme (sans levain) rond consacré par le prêtre lors de la messe. « Ce n’est pas un mystère qu’on peut démontrer mathématiquement, c’est un acte de foi, un acte de confiance », explique Agnès Chavasse-Fretaz, déléguée diocésaine pour la catéchèse à Nanterre (Hauts-de-Seine). Le printemps est la saison des communions. « Ce sacrement, ça se prépare, donc on ne peut pas le célébrer en début d’année. En mai-juin, on est encore dans le temps des réjouissances de Pâques », souligne-t-elle. » Au delà de cet aspect explicatif, l’article aborde toutes les questions connexes, de l’habillement au repas ! 😉

 

Une homélie ? C’est pour la vie !

Jeudi 16 mai avait lieu la 10ème veillée pour la vie à l’initiative des évêques d’Ile-de-France qu’on peut revoir grâce à KTO. C’est Mgr Aupetit qui prononça l’homélie suivante : « Quand Jésus prie pour nous quelques heures avant sa passion que demande-t-il à son Père ? : « Sanctifie-les dans la vérité ; ta parole est vérité ». Voilà ouverte une question délicate : « qu’est-ce que la vérité ? » disait Pilate. Éternelle question. Dans notre monde relativiste on dit : « à chacun sa vérité ». En réalité cela veut dire : « à chacun son opinion ». Le relativisme confond la vérité et l’opinion. L’opinion est subjective et dépend de nos expériences particulières. La vérité est objective et part du réel par l’évidence expérimentale ou par le raisonnement rigoureux. C’est la science qui constate, c’est la réflexion logique qui explique.

Voilà pourquoi nous sommes soumis à des contradictions qui tiennent à des différences d’opinion. Mais il nous faut rechercher la vérité indépendamment des idéologies et des positions mondaines qui s’imposent à tous. Voilà comment il faut comprendre la phrase de Jésus : « le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde ». Nous voyons bien que nous sommes en décalage par rapport à l’opinion courante. Nous défendons la vie dans une culture de mort. Nous sommes au service de l’amour gratuit dans une culture de l’égoïsme et du chacun pour soi. » … Retrouvez la totalité de l’homélie sur le site du diocèse de Paris.

Le bon Samaritain

Le Père Ambroise-Marie Carré, dans Croire avec vingt personnages de l’Évangile :

« Qui est mon prochain ? » avait-il été demandé au Seigneur. Et ces mots spontanément montent aussi à nos lèvres. Or Jésus formule autrement la question : « De qui cet homme s’est-il montré le prochain ? »

La différence est considérable. Elle oriente nos regards de façon absolument originale. Si je cherche mon prochain, j’ai des devoirs à l’égard de celui que j’appelle de ce nom. Mais si c’est moi qui agis comme le prochain de quelqu’un, c’est lui alors qui a des droits sur moi. En agissant comme fit le bon Samaritain, je reconnais et respecte les droits du blessé. Il faut accepter ce renversement de la situation !

Pensée du jour

La foi est un mouvement conféré par la Grâce, par lequel l’homme tout entier sort de lui-même et saisit la miséricorde de Dieu offerte dans le Christ.

Hans Urs von Balthasar

Parole du jour

L’Esprit Saint vous a établis responsables, pour être les pasteurs de l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang.

Actes 20

On a dit qu’il s’était sacrifié, c’est tout l’inverse

Entretien avec Sonia Mabrouk, à l’occasion de la sortie de son roman sur les enfants français du djihad, Dans son cœur sommeille la vengeance :

Pour Houellebecq, Michel Onfray, et d’autres, c’est la fin programmée de la civilisation judéo-chrétienne. Je pense que les valeurs de cette civilisation ne sont pas sa faiblesse, son talon d’Achille, mais sa force. Un exemple concret : Arnaud Beltrame. On a dit qu’il s’était sacrifié. C’est tout l’inverse. C’est une véritable mission, une mission de vie. Il a opposé au terrorisme un vrai projet, un projet de spiritualité. Le Général de Gaulle disait : « Quand nous mourons, nous allons vers la vie ». Je pense que c’est ce qu’a fait Arnaud Beltrame. Il a puisé dans ses valeurs chrétiennes.

Pensée du jour

Je vous conjure d’admirer. Tout est fabuleux pour qui sait regarder. La fraîcheur du regard est le commencement de la sainteté.

Xavier Grall

Prier pour la paix en Terre Sainte

« J’invite toute la communauté chrétienne du diocèse à s’unir dans la prière pour la Terre Sainte, pour la paix de tous ses habitants, pour la paix de Jérusalem, pour toutes les victimes de ce conflit interminable. » Cet appel signé le 15 mai 2018 par Mgr Pizzaballa est empreint, on le sait, d’urgence. Mais la lassitude se laisse aussi déceler : « Une fois de plus, nous sommes obligés par les circonstances de plaider et de crier pour la justice et paix ! », écrit-il. Dans son courrier, l’administrateur apostolique condamne « toutes les formes de violence, toute utilisation cynique des vies humaines et de violence disproportionnée. » Dénonçant la mort de « tant de jeunes. » et partageant le drame des centaines de familles endeuillées ou pleurant avec leurs proches blessés.

Lire la suite sur Terra Santa

Logement social : à Roubaix, des maisons à 1€

A découvrir, ce reportage sur un nouveau dispositif mis en place par la ville de Roubaix pour favoriser l’accession sociale à la propriété tout en luttant contre la vacance des logements. L’équipe municipale a en effet lancé un projet visant à récupérer des logements vides appartenant à des institutions publiques, et de les vendre pour 1€ symbolique. Extrait :

Voir la suite du reportage sur le site La part du Colibri.

Pensée du jour

Il me semble aujourd’hui que tout chrétien ne peut être que l’enfant prodigue qui s’en revient à sa maison prendre sa place auprès de son père après avoir  bourlingué. La foi est le salaire du risque. L’espérance est le fruit du chemin.

Xavier Grall

Veillée de prière pour la vie à Notre-Dame-de-Paris

Les évêques d’Île-de-France se mobilisent dans une courte Vidéo. Ils nous interpellent :

Les techniques médicales et les biotechnologies apportent des possibilités formidables, elles posent aussi des questions, que nous devons regarder en face. Comment encourager en toute circonstance le respect de l’être humain dans sa dignité et dans sa vulnérabilité, et comment éviter le risque de fabriquer des êtres humains selon nos désirs ? Accepterons-nous de rester présents aux personnes et de nous entraider dans les situations douloureuses ? Nous osons croire qu’un monde fraternel est possible.

Deux impasses pour devenir saint

Deux falsifications de la sainteté selon le pape François dans Gaudete et Exsultate

Dans le deuxième chapitre, le Pape François dénonce deux ennemis de la sainteté : le gnosticisme et le pélagianisme, et leurs conséquences.

A lire et à méditer pour mieux les éviter.

Et découvrez le remède …