Le mot d’Alcide

Passe dans la peau des autres : ne les mets pas de force dans la tienne.
(Un jour où il dictait des règles d’ascèse.)

Alcide, Madeleine Delbrêl

Le pape chez Abdel Karim

Aujourd’hui, le pape a changé notre vie, nous sommes très heureux. C’est incroyable que le pape soit entré dans ma maison. Il me semble que je rêve, mais au contraire tout est vrai : j’ai eu le pape dans ma maison !

Le pape est entré dans Milan en passant par les « périphéries ». Il est allé à la rencontre de plusieurs familles dont celle d’Abdel Karim Mihoual, musulman, originaire du Maroc – manifestement source d’une grande joie pour lui, comme le rapporte Zenit. Le pape s’est vu offrir du lait et des dattes, dans la pure tradition marocaine, indique le site marocain, le360.ma.

Pour qui en doute : oui, la rencontre est possible.

Cela a été une chose très belle, a confié la maman, Hanane, souriante, que le pape soit venu ici trouver une famille musulmane.

Aujourd’hui, faisons un peu trêve aux sévères pensées du Carême…

« Aujourd’hui, faisons un peu trêve aux sévères pensées du Carême pour fêter l’Archange Gabriel; plus tard, Michel. Raphaël et l’immense armée de nos célestes Gardiens recevront nos hommages ; mais il était juste que Gabriel fût salué de nos acclamations en ce jour. Encore une semaine, et nous le verrons descendre sur la terre comme le céleste ambassadeur de la glorieuse Trinité près de la plus pure des vierges : c’est donc avec raison que les enfants de l’Eglise se recommandent à lui pour apprendre à célébrer dignement le mystère ineffable dont il fut ici-bas le messager ».

Dom Guéranger sur abbaye-saint-benoit.ch

Pensée du jour

Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
Israël, s’il allait sur mes chemins !
Je le nourrirais de la fleur du froment,
Je le rassasierais avec le miel du rocher !

Psaume 80

Le droit politique de vivre et de mourir dans la dignité

« On l’a compris, à proximité ou face à la mort, personne ne détient la vérité. Les certitudes et les savoirs sont défiés au point de verser trop souvent dans la caricature, l’insignifiance ou la démesure, là où seules s’imposeraient la retenue, la pudeur. Simplement, peut-être, une infinie tendresse.
Pour achever dignement son existence, encore faut-il avoir le sentiment de l’avoir pleinement vécue, y compris lorsqu’en phase terminale l’attente de l’instant qui vient peut ne pas être celle de la mort prochaine. Encore convient-il de reconnaître, d’assumer et de rendre effective cette ultime liberté de l’attente, absolument différente de celle de la mort sollicitée, donnée, parfois même précipitée.
Peut-on admettre qu’on puisse s’autoriser à vivre encore, malgré la maladie, en dépit d’une mort plus ou moins prochaine ? Le droit à vivre sa vie serait-il contestable et contesté, dès lors que prévaudraient des considérations supérieures habilement dissimulées derrière le paravent d’une dignité ravalée à la justification de ce qui pourrait être considéré comme l’exécution de basses besognes ? »

Emmanuel Hirsch sur plusdignelavie.com

Le drapier d’Assise

« De la vie de Pietro di Bernardone, père de saint François d’Assise, on ne sait rien, du moins après que ce dernier l’a renié avec une radicalité surprenante. Tout au plus a-t-on conservé quelques traces de l’amère déception de ce père qui avait placé tous ses espoirs dans son fils aîné pour reprendre son florissant commerce de drap. Michel Sauquet tente de reconstituer le parcours d’un homme qui s’estime trahi, cherche à comprendre, fait espionner son fils et découvre ses propres fragilités ».

Lire la recension sur ecologiehumaine.eu

Faut-il vraiment tuer Dieu ?

Un écrivain, David Vann, dans Libé, affirmait qu’il était temps de tuer Dieu et la patrie, sources des malheurs du monde et des conflits. Bon. Paul Clavier, lui, n’a pas eu la flemme de relire un propos assez éculé, et offre à La Vie une réponse détaillée et fort intéressante, surmontée d’un titre calembourien dont nous imaginons bien qui en est l’auteur : Vous reprendrez bien une tasse d’athée ?

Lisez-la. De notre côté, on vous spoile la conclusion (même ce qui précède vaut le détour)

L’instrumentalisation de Dieu et l’amour exacerbé de la patrie peuvent conduire à une haine meurtrière. Mais la haine de soi et le meurtre de Dieu ne seront pas de meilleurs garants de la paix. Quand cesserons-nous d’accuser Dieu de tous nos malheurs, pour pratiquer un salutaire examen de conscience : « Qu’as-tu fait de ton frère ? du plus petit ? du plus faible ? »

 

Un million et demi pour sauver une basilique en Lorraine !

1 500 000€ c’est la somme nécessaire pour rénover la coupole de la Basilique Notre-Dame de Saint-Avold, en Moselle, qui menace de s’effondrer. Charpente, maçonnerie, infiltrations d’eau… les chantiers sont nombreux !

Le Père Riboulot, recteur de la Basilique, déclare : « Ce qui est assez frappant, c’est de voir que toutes sortes de personnes, connues ou pas connues du curé de la paroisse, apportent leur aide. Et ça, c’est assez extraordinaire. »

Vous pouvez aider à restaurer la Basilique : Conseil de Fabrique Saint Nabor, 5, rue du Général de Gaulle, 57500 Saint-Avold.

Le câlin eucharistique

« Ce jour-là Patrick se présente devant le prêtre. Il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’année, portant le handicap de la trisomie 21. Les deux hommes ne se connaissent pas encore. Christophe lui présente l’hostie : ‘Le corps du Christ’. Patrick, les mains ouvertes, grand sourire au visage, se laisse devenir crèche vivante quelques instants, le temps que Jésus repose entre ses mains comme dans le berceau à Bethléem. Il répond : ‘AMEN’. On imagine alors Patrick repartir à sa place. L’histoire pourrait se terminer là ».

Lire le texte du père Christophe…

Pensée du jour

Aujourd’hui, écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
Comme au jour de tentation et de défi,
Où vos pères m’ont tenté et provoqué ».

Psaume 94

Le mot d’Alcide

Plie-toi à la discipline, même quand tu es seul à la suivre.
(Un jour où il était seul à table quand sonnait la cloche… ayant interrompu quelque chose de très intéressant.)

Alcide, Madeleine Delbrêl

Pourquoi mange-t-on des crêpes à la mi-Carême ?

« La célébration de la Mi-Carême ressemble à celle de Mardi gras, on se déguise, c’est le carnaval. Il y a eu dans le passé beaucoup de coutumes diverses et toujours des déguisements. Les Antilles continuent à la fêter par des défilés, ainsi que certaines communes en France métropolitaine (notamment à Talmont, Hazebrouck, Luçon, Beaufou, Chagny, Arlon, Dunkerque…). Au Canada, la mi-Carême est devenu un personnage rappelant Saint Nicolas.

À Paris, la Mi-Carême est traditionnellement la fête des femmes. Après une interruption de soixante-trois ans, son cortège est à nouveau organisé depuis 2009. La Fête des blanchisseuses, baptisée Carnaval des Femmes ou Carnaval des Femmes de la Mi-Carême, a lieu à nouveau depuis chaque année le dimanche qui suit le jeudi de la Mi-Carême ».

Lire plus sur jeunes-cathos.fr

Sidonie, trisomie et rhapsodie, magnifiée par sa maman


Positivr relaie une série de clichés sensibles publié par Séverine Galus, mère de cette petite fille, porteuse de la trisomie 21. Mère et fille y jouent ensemble avec la lumière. Avec la participation de la jeune Mélanie à la présentation de la météo, on croirait déceler des initiatives nouvelles pour poser un regard plus audacieux, plus ouvert sur la trisomie. Certains, bien sûr, ne manquent pas de pointer l’ambiguïté de cette situation, alors que l’on sait que 96% des embryons porteurs de trisomie sont éliminés. Réjouissons-nous plutôt de ce nouveau regard, pas si différent d’ailleurs dans son esprit – bien que tacite, ici – de la campagne Dear Future Mom. Comment ne pas imaginer qu’à force de voir des enfants et des jeunes mener une vie différente mais vivable, les mentalités évolueront ? Voilà un beau signe des temps…

C’est une actrice née. Je ne doute pas de son talent et suis certaine qu’elle trouvera sa place dans notre société, pour peu que la société veuille enfin faire un peu plus de place aux gens différents.

Les autres clichés sont visibles sur Positivr et sur la page de Séverine Galus.

Macron, démocrate-chrétien ?

Emmanuel Macron serait-il un héritier, plus ou moins lointain, de la Démocratie-chrétienne ? C’est ce que laissent entendre plusieurs personnalités clairement issues de cette famille de pensée comme le professeur Jean-Dominique Durand, et c’est ce qui a conduit la rédaction de Famille Chrétienne à définir Emmanuel Macron comme “Démocrate post-chrétien”. Le concept est original, nouveau, pertinent.

Lire la suite de l’article de Charles Vaugirard sur les Cahiers Libres

 

24h pour le Seigneur

« Le pape François a invité toutes les communautés catholiques du monde à vivre ‘avec foi’ les ’24h pour le Seigneur’ organisées les 23 et 24 mars 2017.

Lors de l’audience générale du 22 mars, place Saint-Pierre, le pape a en effet évoqué cette initiative promue par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation sur le thème ‘Je veux la miséricorde’ (Mt 9,13).

L’événement prévu dans de nombreux diocèses entend faire ‘redécouvrir le sacrement de la réconciliation’, a rappelé le pape : ‘Je souhaite que cette année aussi ce moment privilégié de grâce sur le chemin du carême soit vécu dans beaucoup d’églises pour expérimenter la rencontre joyeuse avec la miséricorde du Père, qui accueille tout le monde et qui pardonne' ».

Lire plus sur zenit.org

Le suicide assisté, droit suprême ?

« Si les mots ont un sens, être tué serait donc l’ultime conquête sociale, le Graal des droits de l’homme. On n’aura pas le mauvais goût de rappeler à Jean-Luc Mélenchon qui, jadis, disait : ‘¡Viva la muerte!’ Il le sait : ce sont les franquistes. À peu près toutes les figures tutélaires dont se réclame le candidat de la France insoumise se retournent dans leur tombe devant l’affirmation de ce qui devient le grand projet d’un individualisme triomphant mais désenchanté. Sans parler des héros des luttes syndicales et politiques des derniers siècles, eux qui croyaient que le progrès consiste à défendre les fragiles contre l’exploitation sociale et l’oppression politique ».

Jean-Pierre Denis, dans La Vie

Déroutée par la volonté d’une majorité de fidèles de garder leur foi pour eux !!!

« Un livre qui redonne confiance et invite à oser dire notre foi…

Voici ce que dit l’auteur, en conclusion de son ouvrage : ‘Durant ce voyage en France, j’ai été déroutée par la volonté d’une majorité de fidèles de garder leur foi pour eux. Il m’aura fallu insister lourdement auprès d’eux pour qu’ils me disent si, oui ou non, ils étaient bien catholiques. […] Je pensais rencontrer des personnes, des paroisses et des communautés plus ouvertes et plus sûres d’elles’.

Un appel à devenir toujours plus des disciples-missionnaires ? »

Lire la recension de l’ouvrage de Linda Caille ‘Les Cathos’ par Lemessin

 

Pensée du jour

Donc, celui qui rejettera
Un seul de ces plus petits commandements,
Et qui enseignera aux hommes à faire ainsi,
Sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux.

Matthieu 5

Où va notre démocratie ?

« J’ajouterai un mot sur le risque sérieux d’une victoire finale de Marine Le Pen. À ce sujet, la plupart des politiciens et certains médias ne sont pas sans reproches. Ils auront passé leur temps à brandir contre Marine Le Pen la seule arme de la morale et de l’inquisition soupçonneuse, sans jamais répondre aux questions que pose son avancée. En 1984, on s’en souvient, Laurent Fabius avait déclaré : ‘Le Front National pose les bonnes questions mais donne les mauvaises réponses’.

En 2017 – 33 ans plus tard – les dirigeants des grands partis n’essaient toujours pas de donner de bonnes réponses pour contrecarrer les mauvaises. Or les questions posées ne sont pas anodines : oubli des classes populaires, crise de l’Europe, insuccès de l’euro, politique migratoire brouillonne, etc. Oublier d’y répondre, c’est conforter celle qu’on prétend combattre. Hélas ! »

Jean-Claude Guillebaud, dans La Vie

Arménie, par monts et monastères

« En Arménie, il est partout. Spectaculaire toile de fond à Erevan, sujet des peintures vendues sur les marchés aux puces, marque de cigarettes, de bières… Pourtant le mont Ararat, colosse enneigé de 5137 mètres où se serait échouée l’Arche de Noé, n’est plus situé en Arménie depuis 1921 (après sa cession à la Turquie par l’URSS). Mais qu’importe, l’attachement indéfectible des arméniens à ce symbole biblique illustre bien l’enracinement du christianisme en Arménie, premier Etat officiellement chrétien du monde, en 301 ap. J.-C. Ainsi, des milliers de monastères, d’églises et de croix sculptées dans la pierre sont essaimés dans les montagnes de ce petit pays du sud du Caucase ».

Lire plus dans Libération

 

Lettre à Mesdames, Messieurs, les candidats à la Présidence de la République

« Acceptez-vous de nous partager vos diagnostics suivis des traitements que vous entendez mettre en œuvre pour guérir ce corps social enfiévré ? La première urgence est celle de gestes d’hospitalité à l’égard de ceux qui vivent dans la rue et/ou dans des conditions déshumanisantes.

La politique ne se réduit pas à des actes de gestion, elle est une vision dynamique et enthousiaste à l’adresse des concitoyens pour faire se lever au sein de la Nation, des énergies et des synergies créatrices d’espoir. Les réponses sont toujours à la hauteur de la confiance.

Voulez-vous prendre l’engagement de défendre les plus vulnérables pour faire de l’habitat une des grandes causes nationales ? »

Père Bernard Devert, Fondateur d’Habitat et Humanisme

Chartres | Alors, les jeunes, ça pionce ?

Il n’est pas fréquent de voir Isabelle de Gaulmyn succomber à la nostalgie. Et pourtant

La nouvelle n’a pas fait plus de bruit que quelques gouttes sur les chemins creux de la Beauce. Pas un cri de protestation, ni un comité de défense : le Pélé se meurt, dans l’indifférence totale d’une Église parisienne qui ne semble plus avoir de mémoire…

Lire la suite

Pédophilie : ce qui a été fait, et ce qui reste à faire

Il est probablement illusoire d’attendre de l’ensemble des medias qu’ils fassent profession d’informer mais il reste apparemment possible de faire un état des lieux sérieux de ce que l’Eglise a fait par le passé et de ce qui lui reste à accomplir, comme le propose La Croix sous la plume de Céline Hoyeau.

On y constatera que l’Eglise en France n’est pas restée les bras croisés depuis 2000, et a pu prendre ce problème en considération sans tarder, même si des défaillances, des lenteurs et des décisions peu compréhensibles ont persisté.Lire la suite

« Un homme, 50 ans environ, en octobre » : hommage aux morts de la Rue

En 2016, le Collectif Les Morts de la rue a compté 501 décès de SDF. Ils avaient en moyenne 49 ans. On compte parmi eux 46 femmes, 11 mineurs, dont 6 enfants de moins de 5 ans.

Nous prions pour eux.


2016 Janvier

Anthony T., 30 ans, le 1er janvier à Dôle.

Gaetan PAYET, 63 ans, le 1er janvier à Paris 16e.

Un homme, 45 à 55 ans, le 1er janvier à Paris 10e.

Suzanna M., 67 ans, le 3 janvier à Lille.

André dit Dédé, 80 ans, le 4 janvier à Marseille.Lire la suite

Alors, il te plaît, mon gros pop-up ?

Salutaire mais surprenant : l’inquiétude sur le porno sort un peu des milieux cathos, certes précurseurs mais qui peinent à mobiliser sur le sujet. Alors que Laurence Rossignol annonçait une réflexion pour bloquer l’accès aux mineurs, c’est la Fondation pour l’Innovation Politique qui sort une note sur le sujet (accessible sur le site de la Fondapol dans une note au titre explicite : « Porno addiction : nouvel enjeu de société »).

Et, si le titre de ce billet a coupablement succombé au second degré, cette note illustre aussi la misère sexuelle à laquelle la consommation de porno peut conduire des adultes, en raison de phénomènes neurologiques observés.

Les pages 18 et 19 sont consacrées aux « effets du porno : l’escalade vers l’extrême » – et notamment ce fait qui peut paraître ridicule : un homme peut se trouver sexuellement excité par l’allumage de son ordinateur ou l’apparition d’un pop-up.Lire la suite

La théologie, ça sert à quoi ?

Un nouveau blogue ! Theo-drama par PEG

1/ La théologie, c’est pour tout le monde. Ce n’est pas pour les curés, encore moins les universitaires et les experts. Nous sommes tous appelés à faire ce travail — et c’est un travail — de réflexion profonde sur la Révélation divine. D’ailleurs à presque chaque messe j’ai un petit moment d’émerveillement en songeant à la foi en l’homme incroyable que montre l’Église en mettant les épîtres à presque chaque liturgie, lorsqu’on sait la subtilité et la complexité de la pensée de Saint Paul. C’est comme mettre Platon au programme de CM2 : faut oser. Pourtant, l’Église considère que tout croyant est assez grand, assez mûr, pour se frotter à Paul. (Et pendant qu’on y est, mettons Platon au programme de CM2.)
Lire la suite

Hipster ou SDF ?

Une vidéo qui rappelle aussi de toujours chercher l’Homme sous les apparences.

Le mot d’Alcide

Si certains ne te trouvent pas saint, ne t’acharne pas à leur démontrer qu’ils ne le sont pas davantage.
(Un jour où des gens très bien lui démontraient qu’il avait tort.)

Alcide, Madeleine Delbrêl

Pensée du jour

Or nous voici, ô Maître,
Le moins nombreux de tous les peuples,
Humiliés aujourd’hui sur toute la terre,
À cause de nos péchés.

Deutéronome 3

Le martyre des chrétiens d’Orient : portraits et témoignages

« Familier du Moyen-Orient, le grand reporter Frédéric Pons a parcouru, tel un pèlerin en quête de vérité, cette vaste région en guerre pour décrire ‘le premier génocide du XXIe siècle’. Pour cela, il rappelle le dernier rapport d’Amnesty International qui cite avec précision les enlèvements, les cas de torture, les exécutions sommaires et les crimes de guerre imputables aux groupes armés islamistes. Et ceux accompagnés de ‘crimes contre l’humanité commis à grande échelle par les forces gouvernementales syriennes’. ‘La nouveauté, écrit-il, n’est pas dans cet acte d’accusation contre le régime syrien, maintes fois dressé depuis mars 2011, mais dans la mise en cause des groupes rebelles eux-mêmes. On les croyait modérés. On les découvre barbares’. Leur soutien ? ‘Gouvernements et associations islamistes basés au Qatar, en Arabie Saoudite, en Turquie, avec la bienveillance des Etats-Unis’.

Lire plus sur parismatch.com

Journée Mondiale de la Trisomie 21

En cette Journée Mondiale de la Trisomie 21, exhumation d’un billet de 2014…

« Le grand rabbin Abraham Karelitz se levait et se découvrait chaque fois qu’il voyait une personne atteinte de trisomie 21.
— Pourquoi lui accordez-vous des honneurs que vous refusez aux grands de ce monde ? lui demandait-on.
— Parce que, répondait-il, si Dieu ne lui a pas donné une capacité aussi grande d’étudier la Torah, c’est qu’elle est déjà plus parfaite et plus avancée que moi sur le chemin de la sainteté ».

Lire Fabrice Hadjadj dans Limite

Réaménagement autour de Notre-Dame de Fourvière

«Le travail est fait dans la basilique mais dehors, ça ne va pas, ni pour les accès ni pour les flux. Le site a été conçu pour 250000 visiteurs par an, or il en a 2,5 millions». L’analyse est signée Philippe Barbarin. L’archevêque de Lyon parlait de Fourvière, ce lundi. Le site le plus visité d’Auvergne-Rhône-Alpes n’a pas des infrastructures dignes de son succès, estime ainsi la Fondation Fourvière, qui s’est lancée dans un plan d’investissements.

Dès septembre 2015, cette Fondation avait annoncé un ambitieux projet de réaménagement qui prévoit notamment une meilleure offre de découverte, plusieurs lieux de restauration et notamment un coin pique-nique et une table d’hôtes tenue par les Apprentis d’Auteuil, des espaces d’expositions permanentes et temporaires et un réaménagement de l’esplanade qui offre la meilleure vue sur la ville, jusqu’au Mont-Blanc par beau temps.

 

Lire la suite sur Le Progrès

Pas de pèlerinage à Chartres pour les étudiants, mais une nuit blanche à Montmartre

Le traditionnel pèlerinage des étudiants d’Ile de France à Chartres n’aura pas lieu cette année. 

Cette année nous n’aurons pas de pèlerinage des étudiants vers Chartres, il a semblé nécessaire aux évêques de changer la proposition. En concertation avec le cardinal Vingt Trois et les évêques d’Ile-de-France, un autre projet est proposé, celui d’une marche vers Montmartre dans la nuit du 28 au 29 avril 2017.

Ce pèlerinage destiné aux 18-30 ans verra converger les différents groupes d’étudiants de Paris, et de certains diocèses d’Ile de France, après un enseignement donné par les aumôniers dans leurs lieux respectifs, vers ce sanctuaire consacré au Sacré Cœur et à l’adoration eucharistique. Après une soirée de louange, adoration et confession, en cette année d’élection une messe pour la France y sera célébrée par Mgr Jérôme Beau.